Dimanche 18 novembre 2018

25° dimanche après la Pentecôte

9° après la Croix

"Le bon Samaritain"

  

LITURGIE à 10h30

ATTENTION: pas de vigiles le 17

Début du Carême de la Nativité le 14 novembre 2018

Le 14 de ce mois, mémoire du saint Apôtre PHILIPPE.

Saint Philippe était originaire de Béthsaïde en Galilée, patrie des saints Apôtres Pierre et André. Il était tellement attentif à méditer la Loi et les Prophètes qu'il en méprisait tous les soucis du monde, c'est pourquoi il demeura vierge toute sa vie. Peu après son baptême par Jean-Baptiste, notre Seigneur Jésus-Christ appela Pierre et André à le suivre, et le lendemain, alors qu'il se préparait à partir pour la Galilée, il rencontra Philippe et lui dit: « Suis- moi! » Philippe obéit aussitôt et alla trouver Nathanaël auquel il annonça: « Celui dont Moïse a écrit dans la Loi et les Prophètes, nous l'avons trouvé: c'est Jésus, fils de Joseph, de Nazareth »  Par la suite Philippe suivit et servit fidèlement Jésus pendant toute sa prédication. C'est lui qui, au cours du dernier entretien avec le Maître, interrogea : « Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. » Et le Christ lui répondit avec tristesse : « Il y a si longtemps que je suis avec vous et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m'a vu a vu le Père» Un 14, 9).

Après l'Ascension de notre Seigneur et la descente du Saint- Esprit, Philippe fut désigné par le sort pour évangéliser la province d'Asie (partie occidentale de l'Asie Mineure). Accompagné de l'Apôtre Barthélemy [II juin] et de sa sœur selon la chair, Mariamne [17 fév.], il traversa la Lydie et la Mysie en proclamant l'Évangile au prix d'innombrables épreuves. Les saints disciples endurèrent coups, flagellations, emprisonnements et lapidations de la part des païens, sans que leur joie et leur espérance dans le Christ ne faiblissent, tant la puissance du Seigneur les habitait. Par l'invocation du Nom du Sauveur, les malades étaient guéris, les possédés délivrés et nombreux étaient ceux qui demandaient à être régénérés dans le bain de la Nouvelle Naissance. Philippe baptisait les hommes et sa sœur les femmes.

Parvenus à Hiérapolis, les saints apôtres guérirent et amenèrent à la foi la femme du proconsul d'Asie2• Cette conversion déclencha la fureur du magistrat, qui fit bientôt appréhender Philippe et ses compagnons. Traîné sur le sol jusqu'à la place centrale et crucifié la tête en bas en compagnie de saint Barthélemy, le saint priait ardemment en ces termes:

«Mon Seigneur Jésus-Christ, Père des siècles, roi de la lumière, toi qui nous as rendus sages par ta sagesse, toi qui nous as donné la haute connaissance, toi qui nous as gratifiés du dessein de ta
bonté, c'est toi qui délivres de la maladie ceux qui se réfugient en toi ... Viens, Seigneur
, et accorde-moi la victoire et la couronne à la face des hommes. Que l'ennemi ne trouve pas le moyen de m'accuser devant toi qui es le vrai juge. Revêts-moi plutôt de ton étole lumineuse et donne-moi ton sceau glorieux. Fais que je te rencontre dans les nuées et transforme la forme de mon corps en le conformant à l'image de ta gloire. Et accorde-moi de reposer dans la gloire de ta béatitude, en me faisant entrer dans ce que tu as promis à tous les saints, aux siècles des siècles. Amen. »

À la prière du saint, qui était prêt à rendre l'âme, la terre s'ouvrit soudain et engloutit un grand nombre de païens, leurs prêtres et même le proconsul. Effrayés, les impies se précipitèrent vers Barthélemy et Mariamne, qui étaient encore vivants. Ils les descendirent de la croix et leur demandèrent d'être reçus dans la sainte Église du Christ. Après avoir enseveli dignement les restes de saint Philippe, et avoir placé, comme évêque de la ville, Stachys, qui avait été guéri de sa cécité par l'Apôtre, saint Barthélemy et sainte Mariamne continuèrent leur prédication, l'un en Inde et l'autre en Lycaonie. Finalement, Mariamne se dirigea vers le Jourdain, où elle remit son âme à Dieu, conformément à la prédiction de saint Philippe.

 

 

 

 

Télécharger
Feuillet de l'Exarchat de SEPTEMBRE 2018
FR_Feuillet-exarchat__2018-09.pdf
Document Adobe Acrobat 1.9 MB

Ø       Mois de novembre 2018.

 Dimanche 4 (ton 6) 23° après la Pentecôte

7° après la Croix

Ep II, 4-10 et Lc VIII, 26-39

 

Dimanche 11 Fête de Saint Martin le Miséricordieux.

PAS DE LITURGIE A POITIERS

LITURGIE A TOURS POUR LA FÊTE PAROISSIALE

 

Dimanche 18 (ton 8) 25° après la Pentecôte et 9° après la Croix

Ep IV,1-6 et Lc X, 25-37

 

Dimanche 25 (ton 1) 26° après la Pentecôte et 10° après la Croix

Ep Ep X, 9-19 et Lc XVIII, 18-27

 

VOIR PAGE CALENDRIER LITURGIQUE