Samedi 14 septembre 2019,

Vigiles à 18h

Baptême à 16h

 

Dimanche 15  septembre 2019

 

E

Exaltation Universelle de la Vénérable et Vivifiante Croix

(report du 14)

Liturgie à 10h30

 

 

 

EXTRAIT DE LA LETTRE PASTORALE DU 14 SEPTEMBRE DE MG JEAN DE CHARIOPOLIS

"Aussi, en l’absence à ce jour de Comité Episcopal, mais après consultation des doyens et de très nombreux prêtres, en tant que président ex officio de notre Archevêché, j’ai décidé ce jour de me mettre, ainsi que notre Archevêché, sous l’obédience canonique proposée par le Patriarcat de Moscou afin de répondre aux besoins des communautés qui le composent.

Je commémorerai Sa Sainteté le Patriarche Cyrille de Moscou ce dimanche, et j’invite tous les clercs à continuer à me commémorer."

LIRE LA LETTRE ICI

Communiqué du Bureau de l’Archevêque du 14 septembre 2019

EXTRAIT :

Il FUT DECIDÉ :

Rendre grâce à Dieu pour l’intention dont a fait part l’archevêque Jean (Renneteau) de l’archevêque, la majorité des membres du clergé et des laïcs de l’Archevêché des paroisses orthodoxes de tradition russe en Europe Occidentale de rétablir l’unité avec l’Eglise Orthodoxe Russe. Reconnaître en cela l’achèvement digne et juste des dissensions ecclésiales à l’étranger conséquentes à la révolution et à la guerre civile. Accepter Son Éminence l’archevêque Jean (Renneteau) dans la juridiction du Patriarcat de Moscou avec le titre « de Doubna » ainsi que tous les membres du clergé et les paroisses se trouvant sous sa direction qui souhaiteraient le suivre. Confier la direction des susdites paroisses à l’archevêque de Doubna Jean. Après réception de la lettre de l’assemblée des représentants de ces paroisses revenir sur l’organisation canonique de ces paroisses en se basant sur les spécificités historiques du fonctionnement diocésain et paroissial ainsi que sur les spécificités pastorales et liturgiques etablies par le métropolite Euloge qui tenait compte des particularités de ces paroisses en Europe occidentale

La Déposition de la précieuse Ceinture  
de la Toute-Sainte  
Mère de Dieu  

en l'église des Chalkoprateia.

D'après une ancienne tradition ecclésiastique, au moment de quitter ce monde pour rejoindre son Fils et son Dieu, la Très Sainte Mère de Dieu légua ses deux robes à deux pauvres femmes juives qui l'avaient servie. Ces dernières gardèrent précieusement ces Reliques, qui furent transmises de génération en génération jusqu'à ce que Galbios et Candide s'emparent de l'une d'elles, au moyen d'une pieuse ruse, sous le règne de Léon ler, et la déposent dans l'église des Blachernes.

La Ceinture de la Mère de Dieu, qui s'était retrouvée, on ne sait comment, dans l'Evêché de Zèla, proche d'Amasée dans l'Hélénopont, fut transférée à Constantinople sous le règne de Justinien (vers 530), et déposée dans l'église des Chalkoprateia, qui était située non loin de Sainte Sophie. On y célébrait en ce jour la Dédicace de l'église et les deux insignes Reliques qu'elle contenait: la Sainte Ceinture et les Langes de Notre Seigneur.

De longues années après (vers 888), l'épouse de l'empereur Léon VI le Sage, Zoé, se trouvant gravement malade sous l'instigation d'un esprit malin, fut avertie au cours d'une révélation qu'elle obtiendrait sa guérison par l'imposition de la Ceinture de la Mère de Dieu. L'empereur fit aussitôt briser les scellés de la châsse (soros) qui contenait la Relique, et on y découvrit avec admiration la Sainte Ceinture, aussi neuve et éclatante que si elle avait été tissée la veille. On trouva à côté un document indiquant exactement la date où elle avait été apportée à Constantinople, et comment l'empereur lui-même l'avait déposée dans la châsse qu'il avait scellée de ses propres mains. L'empereur Léon baisa la Relique avec vénération et la remit au Patriarche. Et dès que le prélat eut déployé la Ceinture sur la tête de l'impératrice, celle-ci fut délivrée de sa maladie. Tous rendirent gloire au Christ Sauveur et à sa Très-Sainte Mère, et on replaça la Relique dans la châsse, après que l'impératrice reconnaissante l'eut rehaussée de fils d'or.

On raconte que le Tsar de Bulgarie Asên (1187-1196), ayant vaincu l'empereur Isaac II Ange (1190), s'empara de la croix dans laquelle se trouvait un morceau de la Sainte Ceinture, et qu'un Prêtre avait jetée dans le fleuve pour qu'elle échappe à la profanation 3 . Reprise par les Serbes, la Sainte Relique fut ensuite offerte par le Saint prince Lazare (+ 1389) au Monastère athonite de Vatopédi, où elle se trouve encore vénérée aujourd'hui, dégageant un suave parfum et accomplissant quantité de Miracles.

 

Cette Ceinture, qui a serré les chastes entrailles qui portaient le Créateur et qui a été humectée des gouttes du lait dont fut nourri Celui qui est la Vie du monde, demeure pour tous les croyants un gage de salut. Elle les incite à ceindre tous les mouvements de la chair et à imiter la chasteté d'âme et de corps de la Très-Sainte Vierge et Mère, afin d'être jugés dignes de porter, à leur tour en leur coeur, le Christ qui ne cesse de se faire pour nous "petit enfant".

 

 

 ♦ Mois de Septembre .

 

♦ Samedi 31 Août: vigiles à 18h

Dimanche 1° Septembre. 11° Dimanche après la Pentecôte. Nouvel an ecclésiastique (Indixion).Saint Siméon stylite, l’Ancien (459). Divine Liturgie.

 

♦ Samedi 7 Septembre : en raison de l’AGE de l’Archevêché à Paris, il n’y aura pas de Vigiles .

♦ Dimanche 8 Septembre : Nativité de la Très Sainte Mère de Dieu et Toujours Vierge Marie : Divine Liturgie.

 

♦ Samedi 14 et Dimanche 15 Septembre : Exaltation Universelle de la Vénérable et Vivifiante Croix. Samedi 14 à 18 h : Vigiles .

Dimanche 15 : Divine Liturgie.

 

♦ Samedi 21 Septembre :Saint Codrat, apôtre, martyr (130).Vigiles.

♦ Dimanche 22 septembre :14° Dimanche après la Pentecôte, 1° après la Croix .Saint Phocas, Evêque de Sinope, martyr (117).Divine Liturgie.

 

♦ Samedi 28 et Dimanche 29 Septembre : Anticipation du 1° Octobre : Protection de la Très Sainte Mère de Dieu et Toujours Vierge Marie (Pokrov):

Samedi à 18 h : Vigiles ;

Divine Liturgie.

VOIR PAGE CALENDRIER LITURGIQUE