DIMANCHE 

5 DECEMBRE

24° après la Pentecôte

11° après la Croix

"La fille de Jaïre"

 

Divine Liturgie à 10h30

VIGILES le samedi 4 décembre à 18h.

41 Et voici, il vint un homme, nommé Jaïrus, qui était chef de la synagogue. Il se jeta à ses pieds, et le supplia d'entrer dans sa maison,

42 parce qu'il avait une fille unique d'environ douze ans qui se mourait. Pendant que Jésus y allait, il était pressé par la foule.

43 Or, il y avait une femme atteinte d'une perte de sang depuis douze ans, et qui avait dépensé tout son bien pour les médecins, sans qu'aucun ait pu la guérir.

44 Elle s'approcha par derrière, et toucha le bord du vêtement de Jésus. Au même instant la perte de sang s'arrêta.

45 Et Jésus dit: Qui m'a touché? Comme tous s'en défendaient, Pierre et ceux qui étaient avec lui dirent: Maître, la foule t'entoure et te presse, et tu dis: Qui m'a touché?

46 Mais Jésus répondit: Quelqu'un m'a touché, car j'ai connu qu'une force était sortie de moi.

47 La femme, se voyant découverte, vint toute tremblante se jeter à ses pieds, et déclara devant tout le peuple pourquoi elle l'avait touché, et comment elle avait été guérie à l'instant.

48 Jésus lui dit: Ma fille, ta foi t'a sauvée; va en paix.

49 Comme il parlait encore, survint de chez le chef de la synagogue quelqu'un disant: Ta fille est morte; n'importune pas le maître.

50 Mais Jésus, ayant entendu cela, dit au chef de la synagogue: Ne crains pas, crois seulement, et elle sera sauvée.

51 Lorsqu'il fut arrivé à la maison, il ne permit à personne d'entrer avec lui, si ce n'est à Pierre, à Jean et à Jacques, et au père et à la mère de l'enfant.

52 Tous pleuraient et se lamentaient sur elle. Alors Jésus dit: Ne pleurez pas; elle n'est pas morte, mais elle dort.

53 Et ils se moquaient de lui, sachant qu'elle était morte.

54 Mais il la saisit par la main, et dit d'une voix forte: Enfant, lève-toi.

55 Et son esprit revint en elle, et à l'instant elle se leva; et Jésus ordonna qu'on lui donnât à manger.

56 Les parents de la jeune fille furent dans l'étonnement, et il leur recommanda de ne dire à personne ce qui était arrivé. 

 

Dimanche 21 novembre 2021

Présentation au temple de la Mère de Dieu

Lazare et le mauvais riche

22e dimanche après Pentecôte

 

Frères et sœurs 

Cette année la fête de la Présentation au Temple de la Mère de Dieu coïncide avec le 22e dimanche après la Pentecôte. Au VI  siècle l'empereur Justinien fit élever à Jérusalem, sur l'emplacement de l'Esplanade désormais vide du temple des Hébreux une magnifique basilique dédiée à la Theotokos. Devant cette basilique furent construits deux Hospices, de chaque côté de cet édifice. Un pour les pèlerins et un pour les pauvres. Ceci est rapporté par St Grégoire de Tours et de nombreux miracles avaient lieu en présence des reliques de la Vierge Marie présentent dans cet édifice. Cette basilique fut dédicacée sous le nom de Sainte-Marie le 20 novembre 543. Le lien avec la fête d'aujourd'hui et cette dédicace est assez net. Rappelons que cette fête est empruntée au proto évangile de Saint-Jacques, proto signifiant avant, donc il s'agit des événements qui ont eu lieu avant ce qui est rapporté par les évangiles canoniques. Au VIII siècle un tremblement de terre détruit totalement la basilique et au XII siècle les croisés élèvent à cet emplacement un hôpital qui sera détruit et servira de carrière de pierre aux Musulmans. Au XX siècle a été construite une synagogue toujours à cet emplacement.

Marie est donc conduite au temple pour être consacrée à Dieu et devenir un temple encore plus parfait du Très Haut. Les trois lectures faites aux vêpres donnent le sens de cette consécration..

La première lecture du livre de l'Exode au chapitre 40 parle de Moïse qui exécute les ordres de Dieu pour construire la tente du Témoignage. Une fois réalisée, une nuée couvrira la tente et la gloire du Seigneur remplit le tabernacle. Moïse ne put plus y rentrer.

La seconde lecture fait état de la construction du Temple par Salomon où fut déposée l'Arche d'Alliance dans le sanctuaire. Là aussi la nuée et la gloire du Seigneur remplissent le Temple.

Quant à la troisième lecture du livre d'Ézéchiel il y a fait état de la vision par Ezéchiel du futur temple que construira Zorobabel où il est question de la porte de l'Orient qui restera fermée car le Dieu d'Israël est passé par là.

Marie Enfant entre au temple et devient le temple du Seigneur d’où Il sortira vêtu du corps reçu de sa mère Lui Même temple du Fils de Dieu. Si on contemple l'icône nous voyons la cour du temple qui représente le premier degré de la vie spirituelle qui est de se libérer des passions. L'enfant est accompagné par ses parents. Devant la deuxième partie du temple, le Saint, se tient Zacharie le grand prêtre qui est sur la première marche de l'escalier, lequel compte 15 marches qui conduisent au Saint des Saints. Ces 15 marches sont celles qui permettent donc l'accès au Saint des Saints. Elles sont au nombre de 15 car les prêtres montaient ces marches en chantant les psaumes 120 à 134, connus sous le nom de Cantique des Degrés ou Psaumes graduels. Les pèlerins qui montent au temple chantaient également ces psaumes. Ces 15 psaumes forment le cathisme 18 qui est lu tous les vendredis soir. Dans l'usage slave ils sont lus aussi aux vêpres de l'Exaltation de la Croix jusqu'à l'entrée en Carême de la Nativité et de la fête de la Théophanie jusqu'au dimanche du fils prodigue. On les retrouve dans les matines avant la lecture de l'Évangile dans  Le Cantique des degrés (anavatmi) qui reprennent ces psaumes sous une forme très abrégée.

Nous voyons sur l'icône que Marie se tient en haut de la 15e marche sous une forme d'adulte, revêtue du mophorion. Marie est le modèle de la vie monastique virginale, qui sera louangée et par Saint Athanase en Orient et par Saint Ambroise de Milan en Occident.

Quand est l'évangile du jour, de Lazare (Lazare signifiant Dieu aide) et du mauvais riche, il nous ramène au thème de la richesse. Ce thème est abordé à plusieurs reprises par Jésus, dans la parabole du riche insensé qui se referme sur lui-même avec sa richesse et à qui l’âme sera redemandée instamment. Mais aussi des situations vécues par Jésus, comme avec le jeune homme riche, ou dans un sens positif, Zachée. Ici ce n'est pas la richesse qui est en cause mais l'absence de compassion. Le texte nous dit que les anges emportent Lazare dans le sein d'Abraham. Abraham était un des hommes les plus riches de son temps. Il avait de plus une foi inébranlable et le sens de l'hospitalité lui qui reçu sous son toit les trois anges images de la Divine Trinité. Voilà pourquoi le sein d'Abraham riche de l'hospitalité fait à l'étranger devient jugement pour le mauvais riche.

 Ainsi chantons-nous : « Il a rassasié de bien les affamés Et renvoyer les riches les mains vides ». Ceci se faisant dans le jugement à venir.

 

A Lui soit la gloire dans les siècles des siècles. Amen 


Il est désormais possible de s’abonner au site de l’archevêché afin de recevoir par courriel les nouveaux articles au fur et à mesure de leur publication.

Ainsi, il n’est plus nécessaire de se rendre chaque jour sur le site dans le seul but de vérifier si de nouveaux articles ont été publiés. Vous les recevrez directement dans votre boîte mail.

Pour s’abonner au site de l’archevêché, rendez-vous sur la page « contact » du site et allez-vous-en bas de la page. Entrez votre adresse e-mail et cliquez sur le bouton s’abonner. C’est tout !

Si vous changez d’avis et ne souhaitez plus recevoir les nouveaux articles par email, vous trouverez un lien de désabonnement en bas de chaque envoi.

https://archeveche.eu/contacts/

image.png

https://archeveche.eu/contacts/

Télécharger
FEUILLET DE L'ARCHEVECHE N° 2 NOUVELLE SERIE
Feuillet-002-2021-V1-2.pdf
Document Adobe Acrobat 4.2 MB